Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 09:28

Le mauvais choix d'un cintre peut provoquer des fourmillements dans les mains, engourdissement mais aussi la neuropathie ulnaire (nerf qui part du cou et se termine au petit doigt) et le syndrome du canal carpien.

Pour éviter ces problèmes il faut avant tout choisir le bon cintre pour la bonne utilisation.

Par exemple un cintre droit n'est pas mauvais en soi, c'est juste qu'il n'est pas adapté à une utilisation régulière ou prolongée comme lors d'une grande randonnée. Quel que soit le guidon que vous utilisez, il y a quelques habitudes à prendre pour éviter la compression du nerf ulnaire et du canal carpien et les douleurs musculaires qui y sont associées :
- bien positionner le cintre en hauteur et en angle d'inclinaison.
- isoler les mains des chocs de la route en portant des gants ou des mitaines, en enroulant de la guidoline plus épaisse autour du cintre route et en utilisant des poignées ergonomiques sur les autres types de cintre.
- éviter de rouler avec les poignets étirés.
- régulièrement lâcher le guidon pour secouer la main afin de stimuler la circulation sanguine puis faire pareil avec l'autre main.
- changer régulièrement la position des mains sur le cintre route pour éviter l'engourdissement.

Le choix du cintre : La position et la forme de votre cintre va déterminer votre position sur le vélo. Il faudra considérer trois paramètres à prendre en considération pour son choix.
1 - La largeur (cote est prise d'axe en axe) fonction du gabarit et de la largeur d'épaule du cycliste (humérus à humérus),
2 - La profondeur (mesure entre le tube haut et la partie courbe la plus avant du cintre) en fonction de l'utilisation (profond compétition ou cyclosportive, normal cyclotourisme),
3 - La hauteur (mesure entre le tube haut et le tube bas) plus la hauteur est importante moins le cintre est confortable (hauteur importance compétition, hauteur moindre cyclotourisme).
Le choix du composant : deux matériaux sont présents dans la composition des cintres l'aluminium et le carbone, le carbone propose des cintres légers mais d'un coût plus important.

La mise en place d' inserts en gel sur les parties du cintre augmente le confort et diminue les vibrassions. Pour la finition, la guidoline termine la mise ne place du cintre, elle est déclinée dans de nombreux matériaux, liège, tissus, cuir, gel, plastiques et dans différents coloris .

Partager cet article

Repost 0
Published by il piccolo diavolo - dans Divers
commenter cet article

commentaires