Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:07

Je n'ai à mon souvenir jamais refusé un défi, c'est pas forcément raisonnable mais c'est dans ma nature. Nous ne sommes pas bien nombreux à sortir à vélo en semaine dans le cadre de nos activités physiques, mais c'est un exutoire obligatoire pour nous mais aussi, un moyen de maintenir notre condition physique.

Notre jeune camarade de route, s'est remis au vélo après une longue période et le motif de cette coupure était tout à fait honorable. Il revient  et progresse vite et bien sûr, il avait besoin de faire une mise au point de son état de forme et pour se faire, il m'annonce en septembre : " Le 25 octobre, sur la bosse qui te convient, je te mets en échec!!!". Je suis un gros idiot et j'ai relevé....

Il investi dans un home trainer "Lémond", il peaufine sa forme pour être prêt le jour "J".

Nous nous sommes montés le bourrichon pendant cette période et bien sûr, la mayonaise a pris, aux poses café, tous faisaient leurs pronostics....
J'ai vu le niveau de mon "Minot" augmenter, son poids baisser et sa puissance se développer. Je sentais que l'épreuve ne serait pas donnée, mais qui n'ose pas, n'a pas...

J'ai donné ma technique et je m'y suis tenu.DSC06387

Jour J :

Nous partons comme à notre habitude à 12h20 pour l'échauffement jusqu'au pied de La Gineste. Notre team médiatique est à 13h00 au point de départ. Philou donne le départ et j'applique ma stratégie qui est un peu calquée sur un petit coureur italien Ciapucci (dans l'Alpes d'Huez, je vais partir à fond, accélérer et finir au sprint - Je me suis fixé une accélération de 100 mètres, s'il est dans ma roue, je remets une accélération, s'il est dans ma roue, une troisième et au résultat, s'il est toujours là, je me mets à mon rythme jusqu'à son attaque ou  dernier joker, je m'étais fixé un point dans le montée ou je mettais encore une "mine" et après ...). Je suis parti à bloc (52x13) sur 100mètres, j'avais le coeur qui battait à fond, le souffle court, les jambes douloureuses. Il n'est pas dans ma roue, je dois poursuivre et creuser le trou, je tiens le premier kilomètre, "c'est dur le vélo", je remets des pignons 52x17 pour maintenir l'intervalle, mais je ne me retourne pas, il ne faut pas se retourner encore pour ne pas se démoraliser. Dernier kilomètre, je passe le dernier coup de cul, un petit vent de face, je suis bien, il faut faire le point, je me retourne et je vois que l'écart est assez important, je maintiens le rythme sans accélérer comme je l'avais prévu, derniers 300 derniers mètres, je coupe tout, je monte tranquille, l'objectif est atteint.

DSC06391

J'ai explosé mes alvéoles pulmonaires et mes varices, détartré mes artères et veines.

Mon jeune ami a donné tout ce qu'il pouvait à sa décharge avec 3 mois de vélo, entrecoupés d'arrêt pour soigner des petits soucis médicaux et deux sorties par semaines, j'aurais "mangé bon" j'aurais pris 5 minutes, il s'était testé en septembre sur la bosse et il plafonnait à 12 kms/h, il est monté à plus de 20kms/h, s'il continue la même progression, en février, je vais dérouiller "grave". J'ai comme un blaireau déjà relevé le défi de revanche. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

 

NB : la technique de Ciapucci est bonne mais pas pour un cycliste qui va très prochainement fêter son 1/4 de bicentenaire.

 

Il piccolo diavolo, le Teigneux (pour ceux du bureau) tient surtout à féliciter l'esprit sportif du "Minot" qui comme on dit  chez moi est "couillu", Philou devait arriver avant nous pour arbitrer le défi, il a fermé la marche.

 

DSC06404

Partager cet article

Repost 0
Published by il piccolo diavolo - dans Actualité
commenter cet article

commentaires